Saumon gravlax au piment de Sainte-Béatrix

Évaluation de la recette:

Nombre d’évaluations: 0

 

 

 

 

Saumon gravlax au piment de Sainte-Béatrix

Saumon, sucre, sel, kirsch et aneth (ou autre herbe): mon gravlax est habituellement assez classique. Mais alors que j’expérimentais avec le piment de Sainte-Béatrix, j’ai eu l’idée de l’utiliser plutôt que des fines herbes pour donner du piquant à mon saumon mariné.

Dans cette recette, j’ai trouvé un grand avantage à la texture de flocons choisie par les producteurs du Sainte-Béatrix: contrairement à un piment réduit en poudre (la forme sous laquelle on achète couramment l’Espelette, qui remplace avantageusement le poivre pour mettre du piquant dans les recettes), les flocons se réhydratent dans les plats. Lorsqu’on a le bonheur d’en croquer un morceau, on a en bouche une saveur évoquant celle du piment bien mûr! C’est particulièrement notable lorsqu’il macère, comme c’est le cas dans une recette de gravlax.

À l’origine, j’avais prévu un spécial «double Béatrix», avec une mayonnaise maison pimentée elle aussi, et parfumée au sirop d’érable de Saint-Ambroise-de-Kildaire (une ville voisine de Sainte-Béatrix, où mon grand-père avait une cabane à sucre, appartenant maintenant à mes oncles et tantes)… mais je trouvais finalement trop triste de masquer le goût du saumon! Vraiment, c’est bon tel quel.

 

Ingrédients

  • 500 g de pavé de saumon frais (la partie la plus épaisse du filet), sans la peau
  • 20 g de sel
  • 30 g de sucre
  • 1/2 c. à table (environ) de piment de Sainte-Béatrix

Préparation

  • Rincez le saumon à l’eau fraîche, asséchez-le avec un essuie-tout et coupez-le en deux;
  • Mélangez ensemble le sel et le sucre et frottez les morceaux de saumon avec ce mélange, des deux côtés;
  • Parsemez une des faces de piment de Sainte-Béatrix et ramenez l’autre par-dessus;
  • Glissez les pièces dans un sac à sandwich de plastique (style Ziploc, hermétique), réfrigérez et laissez macérer pendant 48h, en retournant matin et soir
  • Pour servir, retirez les pièces du sac et égouttez l’excédent de liquide, puis avec un couteau à fileter, coupez le filet en biais, en tranches très minces, en évitant de déloger les flocons de piments, qui décorent joliment la tranche du poisson.

 

L’auteur de cet article est qui a écrit 1576 articles sur Banlieusardises.



Laisser un commentaire